Accueil Blog blogs NON au projet de réforme limitant le régime des AE

NON au projet de réforme limitant le régime des AE

Auto-entrepreneur depuis septembre 2009 (après un licenciement lié la crise de 2008), c'est avec tristesse et indignation que j'ai appris qu'un gouvernement qui se prétend de gauche souhaite tuer ce statut qui a permis à tant de personnes modestes de se sortir seul de la précarité et de l'assistanat!

Après 4 années d'efforts pour me constituer une clientèle, une activité, je serais donc contraint de retourner au chômage, pire encore au RSA car un auto-entrepreneur n'a pas droit au chômage.

Comme beaucoup de personnes qui n'ont que le statut d'AE comme activités principales, je m'inquiète fortement de cette décision qui va à l'encontre du rapport qu'avait fournis l'IGAS... Il faut croire que les conseils d'experts économique ne valent pas grand chose face à la volonté d'un syndicat d'artisans ...

La raison fournie par Mme Pinel pour justifier ce choix c'est que peu d'AE sautent le pas et créent des entreprises classiques, et la concurrence déloyale envers les artisans du bâtiment...

  • Mme Pinel peut-elle comprendre que certains préfèrent s'occuper de leur famille que de jongler avec la paperasse et n'ont pas la volonté de créer des multinationales
  • Mme Pinel peut-elle comprendre que la crise qui décime les entreprises 'classiques' ne permet pas forcément à de petite structure de grandir
  • Mme Pinel ne devrait-elle pas plus se consacrer à lutter contre le travail dissimulé chez les artisans que de tuer les auto-entrepreneurs qui EUX payent régulièrement leur charge (ce que confirme aussi le rapport de l'IGAS)

C'est à croire que "plus l'égalité" pour une personne qui ose se prétendre de gauche c'est mettre tous le monde au chômage ou au RSA...

  • Un bel exemple de choc de simplification et de se demander pourquoi Mme Pinel ne s'engage pas pour une simplification du statut des artisans basé sur celui des autoentrepreneurs afin de leur permettre à eux aussi de traverser la crise
  • Un bel exemple d'incitation à l'entreprenariat (plus de la moitié des créations s'effectuant sous ce statut) et il ne faudra pas s'étonner de voir le nombre de création d'entreprise baisser ses prochaines années
  • Un bel exemple de lutte contre le chômage (plus la moitié des AE sont d'anciens chômeurs), de lutte contre la précarité et l'exclusion